En bref

L’enjeu

Dans le cadre de la stratégie internationale du MS*BI et de l’Action Tank initiée fin 2016, le conseil d’administration a lancé en juillet 2017 une initiative pour développer une démarche inspirée de celle de l’Action Tank dans le contexte de pays en voie de développement. Parmi les géographies possibles, le choix s’est porté sur l’Afrique de l’Ouest qui réunit des facteurs tels que l’importance des besoins, la proximité géographique et linguistique de la France, et la présence significative d’entreprises françaises.

L’offre proposée

Aujourd’hui, 2 offres sont en cours d’expérimentation:

  • Distribution de produits locaux & solidaires: Favoriser le développement de filières amont de production locale avec un contenu social clairement identifié en mobilisant le réseau de stations-service Total présent sur tout le territoire sénégalais.
  • Collecte de déchets plastiques: Accroître les volumes de la filière pour un double impact environnemental et social – par l’accroissement des emplois procurés par l’ensemble de la filière de retraitement.

Le(s) partenaire(s) du programme

En savoir plus

Dans le cadre de la stratégie internationale du MS*BI et de l’Action Tank initiée fin 2016, le conseil d’administration a lancé en juillet 2017 une initiative pour développer une démarche inspirée de celle de l’Action Tank dans le contexte de pays en voie de développement. Parmi les géographies possibles, le choix s’est porté sur l’Afrique de l’Ouest qui réunit des facteurs tels que l’importance des besoins, la proximité géographique et linguistique de la France, et la présence significative d’entreprises françaises.

Un premier chargé de mission a mené entre mi-novembre 2017 et mi-2018 un travail de terrain au Sénégal visant à identifier des projets concrets et des partenaires potentiels. Le relai a été pris en juin 2018 par une seconde chargée de mission, Fatimata Agne, représentante à plein temps de l’Action Tank au Sénégal.

Cinq pistes prioritaires ont été identifiées au cours du premier semestre 2018 :

  • Distribution de produits locaux & solidaires: Favoriser le développement de filières amont de production locale avec un contenu social clairement identifié en mobilisant le réseau de stations-service Total présent sur tout le territoire sénégalais.
  • Collecte de déchets plastiques: Accroître les volumes de la filière pour un double impact environnemental et social – par l’accroissement des emplois procurés par l’ensemble de la filière de retraitement.
  • Formation professionnalisante: Mobiliser des entreprises dans la mise en place de parcours originaux de formation vers des métiers débouchant vers l’emploi pour des publics n’ayant pas la possibilité d’envisager des études longues.
  • Conservation de récolte : Permette à des communautés de producteurs de denrées périssables de pouvoir stocker leur production pour éviter des ventes à faibles prix lors du pic de production. Il semble envisageable de financer des installations de productions de froid solaire permettant le stockage par les revenus additionnels générés par la vente décalée des produits stockés.
  • Accès à l’eau: Implanter des points de distribution d’eau potable accessible aux populations qui seraient visées par cette offre.

Aujourd’hui, seules les 2 premières pistes sont en cours d’expérimentation.

Réalisations

Sur les 5 pistes identifiées au cours du deuxième trimestre 2018, deux ont donné lieu à des pilotes : le projet de vente de produits solidaires avec un partenaire – Nebeday – qui fabrique du charbon de paille dans une région très isolée du Sénégal et le projet de collecte de plastique avec la société Proplast qui collecte, transforme et revend le plastique. Ces deux pilotes nous ont apporté plusieurs types d’enseignements.

Tout d’abord sur l’opportunité, dans un cas comme dans l’autre, que représente la possibilité d’utiliser le réseau des stations-service. Même modestes et irréguliers, les résultats observés durant les premiers mois illustrent l’avantage indéniable qu’apporte la possibilité de s’implanter au sein du réseau :

  • Le kiosque de collecte de plastique a ainsi atteint très vite des résultats qui le placent parmi les kiosques les plus productifs de notre partenaire Proplast.
  • Les ventes de charbon de paille ont atteint sur quelques stations, pas toutes, des volumes de rotation suffisamment significatifs pour que l’on se retrouve dès octobre 2018 en rupture de stock.

Ces pilotes nous ont également permis de constater les difficultés opérationnelles auxquelles se sont trouvés confrontés nos deux partenaires :

  • Incapacité de notre partenaire Proplast à piloter la collecte des déchets en organisant des tournées régulières et adaptées au rythme de remplissage du kiosque.
  • Difficultés de notre partenaire Nebeday à assurer un approvisionnement sûr et régulier des stations-service.

En troisième lieu, ces deux pilotes montrent que des évolutions sont sans doute nécessaires si l’on veut poursuivre, et a fortiori étendre, le périmètre de l’expérimentation :

  • Nécessité d’améliorer le merchandising et la communication au sein de la station-service
  • Nécessité d’identifier d’autres produits solidaires pour bâtir un « corner » dans l’espace de vente des stations
  • Nécessité d’envisager d’autres partenaires collecteurs et transformateurs de plastique si incapacité de notre partenaire actuel à améliorer ses opérations

Ambitions

  • Procéder aux ajustements qui semblent nécessaires sur les deux projets en phase pilote :
    • Améliorer le merchandising et la communication au sein de la station-service
    • Identifier d’autres produits solidaires pour bâtir un « corner » dans l’espace de vente des stations
    • Envisager d’autres partenaires collecteurs et transformateurs de plastique si incapacité de notre partenaire actuel à améliorer ses opérations
  • Lancer des pilotes sur les trois autres sujets identifiés