En bref

L’enjeu

En France, 13 millions de personnes sont éloignées du numérique et 5 millions d’entre elles cumulent éloignement numérique et précarité économique. Cette fracture s’explique par des difficultés d’accès à des équipements (41% des ménages à bas revenus ne possèdent pas de connexion internet à domicile, 37% ne possèdent pas d’ordinateur) et par des freins liés aux compétences (illettrisme, méconnaissance, défiance…). Or, le numérique est aujourd’hui clef pour dans la vie socio-économique, car il permet entre-autre :

  • L’insertion socio-professionnelle (80% des offres d’emploi sont postées sur internet)
  • L’amélioration des conditions de vie et de l’émancipation
  • L’augmentation du pouvoir d’achat par l’accès à des offres à bas coûts
  • La lutte contre l’isolement en permettant le maintien d’un lien social

L’offre proposée

L’offre aujourd’hui en cours de design vise à faciliter l’accès à une connexion internet à domicile des ménages à bas revenu. Elle permettrait de réduire le budget télécommunication des ménages équipés et de favoriser l’insertion socio-économique des ménages éloignés du numérique.

Pour avoir une offre complète, des solutions complémentaires sont en cours de développement pour proposer :

  • Un ordinateur reconditionné afin de proposer un équipement à un coût abordable
  • Des formations au sein des boutiques du réseau Orange pour permettre l’appréhension de ces outils.

Les partenaires du programme

En savoir plus

Les évolutions technologiques transforment notre vie socio-économique en facilitant l’accès à l’information et en ouvrant l’accès à de multiples services en ligne (emploi, prestation sociale, démarches administratives, formation et éducation, maintien du lien social…)  Pourtant, face à la dématérialisation croissante de nombreux services ou démarches souvent essentiels, le numérique peut constituer un facteur d’exclusion supplémentaire.  Sur les 9 millions de personnes en situation de précarité économique en France (INSEE), 5 millions sont également considérés comme éloignés du numérique.

Le terme de « précarité numérique » permet de prendre en compte ce risque d’exclusion d’une partie importante des activités sociales et professionnelles et de non-recours aux droits en cas de non maîtrise du numérique. Elle se décline en des problématiques d’accès à des équipements (téléphone, ordinateur, etc) ou des difficultés quant à la maitrise et l’utilisation de ces outils.

Sensible à ce constat, Orange a engagé en 2018 un dialogue parties prenantes sur la précarité et le numérique mobilisant institutions publiques, réseaux d’associations et public cible afin de mieux comprendre les leviers d’action d’Orange pour lutter contre cette fracture numérique.

Les actions prioritaires identifiées par Orage sont la création d’offre spécifiques adaptés aux usages et revenus des publics visés (internet à domicile notamment) ainsi que des solutions d’équipements. La valorisation du réseau de boutiques Orange comme vecteur de proximité et la capacité à former aux usages sont également des points identifiés comme clef dans le développement du projet.

En juin 2018, Orange restitue le résultat de son dialogue parties prenantes et prend des engagements pour réduire la précarité numérique. Une phase de design thinking est ensuite lancée par la direction RSE et Marketing et mobilise des équipes diverses au sein d’Orange.
L’Action Tank rejoint les équipes lors d’un atelier d’idéation du produit. L’aboutissement de ce travail est l’offre Coup de Pouce qui se décline en trois volets :

  • Une offre accès à internet à domicile adapté aux ressources et aux usages
  • Une solution d’équipement en ordinateur
  • Un accompagnement pour former à ces usages.

A la fin de l’année 2018, la recherche d’un territoire pour le pilote a commencé. Le choix s’est porté vers les Hauts-de-France en raison de la densité du tissu partenarial de la Fondation Orange et du maillage du réseau de boutiques Orange sur ce territoire. L’Action Tank appuie spécifiquement Orange sur la création d’un écosystème partenarial, la stratégie de communication vers les bénéficiaires et la définition d’un parcours de prescription. Nous apportons également un soutien sur la structuration globale de la démarche d’innovation.

Pilote en construction