Article 2017 – Le programme de rénovation des copropriétés fragiles lauréat de l’appel à projets sur les contrats à impact social

Le programme de rénovation de copropriétés fragiles proposé par l’Action Tank Entreprise et Pauvreté fait partie de la sélection finale des projets pouvant s’inscrire dans le cadre des contrats à impact social, annoncée le 2 février, par le Ministère de l’économie et des Finances et le Secrétariat d’état chargé du commerce, de l’artisanat, de la consommation et de l’économie sociale et solidaire.

Les contrats à impact social, initiés par le gouvernement, permettent de mener des programmes innovants de prévention sociale pour apporter des réponses nouvelles à des défis comme l’exclusion notamment. Grâce à ce mécanisme, un acteur social, une association par exemple, pourra faire financer un programme de prévention par un investisseur privé, qui sera lui-même remboursé par la puissance publique uniquement en cas de succès.

Dans ce cadre, l’Action Tank Entreprise et Pauvreté a pour objectif d’accompagner et de rénover globalement 20 copropriétés fragiles en voie de dégradation, en ne faisant peser qu’une charge modeste sur les résidents et de remobiliser les habitants dans la gouvernance de leur copropriété. L’Action Tank évalue les coûts évités par la mise en place de ce programme à 2.1€ économisés pour l’Etat pour chaque euro investi, en prenant en compte l’objectif de 6 copropriétés rénovées dans les 5 ans du contrat sur les 20 copropriétés accompagnées.

Une évaluation permettra de mesurer les bénéfices pour la copropriété et ses habitants en termes d’amélioration de la gestion et de l’état des logements, de l’étiquette énergétique, d’évolution des usages des habitants, de sortie de la précarité énergétique, et, enfin, de valorisation de la copropriété. La réussite du programme sera mesurée au regard du nombre de copropriétés effectivement rénovées.

Pour plus d’informations sur les contrats à impact social, vous pouvez consulter cette page.

1 fichier à télécharger :Résultats du comité de sélection de l’appel à projets des contrats à impact social du 30 janvier 2017

Article 2017 – Analyse territoriale des besoins de logement

A l’occasion des rencontres du 22 mars 2017 organisées par le Forum des politiques de l’habitat privé « Innover dans l’habitat, concevoir, conduire une politique habitat autrement », l’Action Tank Entreprise et Pauvreté a présenté une synthèse de son approche sur l’analyse territoriale des besoins de logement. Cette approche par le reste-à-vivre permet d’identifier les segments manquants dans l’offre de logements afin de déterminer les objectifs de production dans le cadre d’une expérimentation de construction de logement abordable.

Pour plus d’informations concernant cette démarche, vous pouvez consulter cette page.

L’intégralité du dossier participant est disponible sur le site du Forum des politiques de l’habitat privé ici.

1 fichier à télécharger :Action Tank Entreprise et Pauvreté – Analyse territoriale des besoins de logements

Article 2017 – Financer autrement la rénovation énergétique des copropriétés

A l’occasion des rencontres du 22 mars 2017 organisées par le Forum des politiques de l’habitat privé « Innover dans l’habitat, concevoir, conduire une politique habitat autrement », l’Action Tank Entreprise et Pauvreté a présenté une synthèse de son approche sur la rénovation énergétique des copropriétés.

Pour plus d’informations concernant cette démarche, vous pouvez consulter cette page.

L’intégralité du dossier participant est disponible sur le site du Forum des politiques de l’habitat privé ici.

1 fichier à télécharger :Action Tank Entreprise et Pauvreté – Financer autrement la rénovation énergétique des copropriétés

Etude 2017 – Le logement d’abord : et après?

Le projet de ce rapport Le logement d’abord : et après ? est né d’un constat qui a émergé au fil de nos échanges au cours des cinq dernières années avec des partenaires engagés dans la mise en œuvre du « logement d’abord ». Pour les acteurs rencontrés, la mise en œuvre de l’approche « logement d’abord » a, dans un premier temps, nourri beaucoup d’espoirs, mais a ensuite connu un relatif essoufflement face à divers obstacles qui ont empêché les acteurs locaux et nationaux de le mettre en place à plus grande échelle.

Alors que la loi pour le droit au logement opposable (Dalo) vient de fêter ses 10 ans, l’Action Tank Entreprise et Pauvreté  publient, avec le soutien de la Fondation Caritas France, le rapport « Le logement d’abord : et après ? » afin de dresser un bilan et proposer des pistes concrètes pour favoriser le changement d’échelle de cette approche.

Fin 2016, dix ans après l’action des Enfants de Don Quichotte et a loi pour le droit au logement opposable (Dalo), l’Action Tank Entreprise et Pauvreté et l’Agence nouvelle des solidarités actives (Ansa) publient, avec le soutien de la Fondation Caritas France, le rapport « Le logement d’abord : et après ? » afin de dresser un bilan et proposer des pistes concrètes pour favoriser le changement d’échelle de cette approche en France.

Ce rapport a été présenté lors d’une conférence le lundi 13 mars 2017 à 16h30 à Paris.

1 fichier à télécharger :Ansa_AT_Logementdabord_Rapport_2017_VF

Etude 2014 – Méthodologie du coût global via le reste-à-vivre des habitants

Dans le cadre des travaux d’approfondissement de l’étude sur le coût global du logement social, la réunion plénière Logement de l’Action Tank du 4 février 2014 a porté sur la présentation de ces travaux d’approfondissement, suivie par nos propositions d’offres d’accompagnement de projets constructifs et de logements adaptés et abordables.

 En savoir + …

2 fichiers à télécharger :Méthodologie coût global via le reste-à-vivre des habitantsSynthèse méthodologie coût global via le reste-à-vivre des habitants

Etude 2012 – Le « coût global » du logement social

L’étude sur le coût global du logement social a été conduite entre février et avril 2012 par le Boston Consulting Group, dans le cadre de sa contribution à l’Action Tank Entreprise et Pauvreté. Ce travail a été poursuivi par l’Action Tank et ses partenaires entre avril 2012 et février 2013.

Elle constitue une première approche du coût global, impliquant des acteurs clé du logement social (bailleurs, architectes, entreprises de construction, …) et s’appuyant sur des données de Bouygues et d’APOGEE sur les coûts de construction, les charges et la maintenance.

 En savoir + …

2 fichiers à télécharger :Etude coût global du logement socialSynthèse coût global du logement social