En bref

L’enjeu

Le vieillissement démographique en Seine-Saint-Denis va connaître une forte accélération : d’ici 2050, le nombre de personnes de plus de 75 ans va doubler, pour atteindre les 165 000 personnes.

L’offre médico-sociale classique ne pourra pas répondre aux aspirations des personnes âgées, qui souhaitent pouvoir vivre le plus longtemps possible chez elles, tout en étant bien entourées, et en disposant de services et d’équipements de qualité.

La démarche proposée

Afin de permettre le libre-choix du lieu de vie, et en accord avec les objectifs du schéma autonomie 2019-2024, le département s’engage à développer de nouvelles formes d’habitat favorisant le lien social, en complément des dispositifs existants.

L’habitat inclusif «a pour projet de

  • permettre de vivre chez soi sans être seul,
  • dans des logements ordinaires aménagés à cette fin, regroupés en unités de petite taille,
  • en organisant, une solidarité de type familiale, sécurisés en services, et ouvertes sur l’extérieur »

(Extrait du rapport « Demain, je pourrai choisir d’habiter avec vous » de Denis Piveteau et Jacques Wolfrom).

Le Département de la Seine-Saint-Denis a pour ambition de soutenir l’expérimentation de différents modèles d’habitat inclusif sur son territoire, notamment par un soutien extra-légal de crédits d’ingénierie et d’aides à l’investissement subsidiaires.

Le partenaire du programme

Impact recherché

L’Habitat Inclusif poursuit les finalités suivantes :

  • Se loger dans un habitat « ordinaire » et permettre un sentiment de sécurité, d’intimité, de liberté d’aller et venir, et d’accès aux services.
  • Favoriser le lien social : l’habitat permet de briser l’isolement de ses habitants, en organisant une forme de vie en partage.
  • Être accompagné et soutenu dans son autonomie.

 

Bilan de l’année 2021

  • Modélisation des offres d’habitat inclusif et détermination des leviers d’action du département pour expérimenter et industrialiser ces modèles
  • Appui dans la préparation de l’AMI 2022